Vetiver

Il n'y a peut-être pas de Laurel Canyon à San Francisco, mais c'est quand même la Californie. Et c'est de là-bas que nous vient l'un des plus authentiques héritiers de la fin des sixties.

Une barbe mal taillée, une chemise à carreaux, et une casquette qui tangue entre hipster et bûcheron. Une recette habile mais généralement insuffisante pour fabriquer un grand artiste. Heureusement, l'ami Andy Cabic est lui tombé dans une grande marmite de racines quand il était petit. Il en a profité pour avaler toutes les influences de la fin des sixties et du début des seventies, pour nous servir sa folk personnalisée. Des créations à la fois intimistes et enflammées, avec des sorties de piste bienvenues – la touche plus moderne de son excellent Complete Strangers de 2015, par exemple. Il nous revient cette année, toujours aussi inventif, avec un son plus traditionnel sur son nouvel opus Up On High, sorti début novembre 2019.

 

Website | Facebook | Instagram | Bandcamp