Tobias Preisig

Échappée en solo pour la moitié du duo Egopusher, qui fait corps avec son violon pour une réinvention inédite du genre.

S'approprier un instrument, briser toutes les frontières pour s'évader dans des paysages intérieurs oniriques. Ça sonnerait presque contradictoire, et c'est là tout le talent du violoniste suisse sur son album Diver: minimaliste mais plein de lyrisme, simple en apparence mais terriblement complexe. Un artiste à l'univers captivant qui confesse une attraction irrépressible pour la scène en solo. Ça tombe bien, voilà un dimanche de tous les défis qui l'attend. Il enchaînera une demi-heure de concert toutes les heures dans un endroit magique : l'ancien manège à chevaux de la police genevoise, pour une prise de possession sonique d'un bâtiment patrimonial en voie de réhabilitation. Les ondes les plus nobles pour irradier le chantier en cours.

 

Website |Facebook | Instagram | Bandcamp