Rébecca Balestra

Piano-Bar

«Douze coups. Minuit me réveille. Je pleure comme un loup. La lune qui brille cogne sur ma gueule. Vague de couv’ qui fait un cygne. Sur mon corps nuit. Douze coups et je suis fini». Minuit soleil, Rébecca Balestra

Inondant une pyramide de champagne en gants blancs ou couchée sur un Steinway en robe pailletée, Rébecca Balestra nous dit son récital de poésies, accompagnée par Grégory Regis au piano. Les slams de Piano-bar, recherchant des vérités par les chemins les plus simples, nous font écouter entre autres histoires celle d’un parent divorcé addict au porno, d’une femme en éternel lendemain de cuite, d’un homme qui pleure quand vient minuit.

Vous aimerez aussi