Annamaria Ajmone | Rafaële Giovanola - Cie CocoonDance

Trigger | Vis Motrix

Annamaria Ajmone | "Trigger"

Un corps de femme au centre du plateau. Au son, des pulsations qui affluent et refluent. 

Élue Meilleure jeune danseuse italienne par le magazine Danza&Danza en 2016, on a pu remarquer Annamaria Ajmone chez Guilherme Botelho ou encore avec Jérôme Bel. Trigger propose une véritable immersion dans un jardin tropical où la matière sonore creuse l’espace et donne à la pièce les dimensions d’un ailleurs, et où l’imaginaire se déploie sans fin vers un voyage merveilleux. Désormais chorégraphe, elle questionne avec ce solo court et intense, la façon dont on transforme un espace en un lieu ou un territoire, vecteur de sensations et de mouvements.

Website

Rafaële Giovanola | "Vis Motrix"

Vis Motrix donne l’étrange sentiment d’être tantôt face à un mécanisme, tantôt face à un organisme biologique donnant vie à des créatures fascinantes.

Sur le plateau, quatre corps allongés et statiques. Apparaît alors une sorte d’énergie invisible, une force motrice (en latin «vis motrix») qui traverse et secoue les interprètes, et qui finit par transformer le mouvement en pure énergie, poussant les corps à leur extrême. Fasciné·e·s, nous assistons à la naissance d’être hybrides, d’étranges créatures animales de toute beauté qui se métamorphosent en femmes, en danseuses. Un nouveau paysage apparaît, il nous rappelle la flore et la faune, les danses et les rites tribaux.

Website

Soirée partagée

Annamaria Ajmone et Rafaële Giovanola ont en commun d’être de formidables interprètes devenues chorégraphes. Elles nous proposent toutes les deux des pièces ciselées, où la partition est au cœur de la démarche artistique. Avec une interprétation exclusivement féminine, loin des stéréotypes du genre, elles nous donnent à voir des femmes dansantes dont l’animalité instinctive et la force d’expression qui s’en dégage n’a d’égal que leur précision et maîtrise technique. Grande classe !

Vous aimerez aussi