La chorégraphe Noemi Lapzeson est décédée en janvier 2018.
L'adc et le Festival Antigel ont souhaité parler de ce qu'elle aimait, de son rapport à la musique, de ses lectures, de sa cuisine et de tout ce dont on peut se souvenir d'une personne qu'on a beaucoup aimée. L'idée de rassembler des artistes réuni·e·s par affinité élective pour faire corps le temps d'une soirée que nous lui dédions nous a semblé être ce qu'il fallait.

 

Là-SEXTET

«Il n'y pas de meilleure ruse pour les catastrophes que l'apparente normalité du temps qui passe». G. Didi-Hubeman. Cette citation extraite de "Sentir le grisou" sera le point de départ de "là-Sextet". Dans cette pièce chorégraphique, six interprètes sont assi·e·s sur des chaises, posées côte à côte. Corps d'âges divers, ils·elles s'inventent un présent recomposé, un "comment faire pour tenir ensemble". La pièce "Là-Sextet" de Pierre Pontvianne a été créée dans le cadre de "Passion(s)" au festival Montpellier Danse, en juin 2016. Ce titre renvoie sans équivoque à la "Passion selon Saint-Mathieu", l'œuvre de Jean-Sébastien Bach. Ce projet a réuni plusieurs voix, celles de chorégraphes ou danseur·e·s, de metteur·e·s en scène ou de cinéastes.

 

Noémi va seule

Entre hommage et rêverie, Vincent Dunoyer a eu carte blanche pour livrer un portrait de Noemi Lapsezon. Un voyage onirique à travers les archives de cette figure incontournable de la danse contemporaine genevoise qui nous a quittée en janvier 2018. "Noemi va seule" n'est pas une hagiographie de la danseuse argentine, genevoise d'adoption. Comme son titre le suggère, c'est plutôt musicalement qu'il faut l'entendre, comme une partition composée de vidéos d'archives, intimes et professionnelles, de textes et de danse librement associés. Dans un de ses portraits filmés, Noemi Lapzeson raconte qu'à Genève l'horizon lui manque, mais «peut-être qu'en regardant loin, on peut traverser les arbres et voir la mer quand même». Avec la distance d'un étranger, proche cependant dans son amour pour la danse, la musique de Bach et la poésie de Roberto Juarroz, Vincent Dunoyer regarde à travers les archives pour voir Noemi et mieux la rêver.

Chorégraphie Pierre Pontvianne Interprétation Jazz Barbé, Laura Frigato, Florence Girardon, Mathieu Heyraud, Cécile Laloy, David Mambouch, Pierre Treille.
Conception sonore Pierre Pontvianne Lumière Valérie Colas
Durée : 20 mn MENTIONS OBLIGATOIRES
Production Compagnie PARC Coproduction Atelier de Paris / CDCN Résidence RAMDAM, UN CENTRE d’ART / Ste-Foy-lès-Lyon, Le Dôme Théâtre / Albertville, Atelier de Paris / CDCN, Cronstadt, CND Lyon En 2018-2019, la Compagnie PARC est associée au Dôme Théâtre d’Albertville. La compagnie PARC est partenaire de RAMDAM, UN CENTRE D’ART. Elle est conventionnée par la Ville de Saint-Etienne (Aide au rayonnement 2016-2018), avec le soutien du Département Loire (Aide à la structuration 2018-2020) et soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes (Aide à la structuration 2017-2018). La compagnie PARC travaille en collaboration avec le BADA - Bénédicte GOINARD pour la diffusion France, Anso Raybaut-Perès (AGENTE129) pour la diffusion Internationale et le Bureau Formart.