Atelier textile

Atelier Textile intergénérationnel et interculturel

Pour la troisième année consécutive, le festival Antigel a souhaité produire des sacs en tissus avec l’association Antidote, sous forme de série limitée colorée et unique de 200 pièces. Ce projet a été réalisé grâce au soutien de l’Hospice Général.

Avec la volonté de valoriser les compétences professionnelles des requérants d’asile et de favoriser les échanges, l’atelier textile prend une touche intergénérationnelle et interculturelle.

Il regroupe des couturier·ère·s expérimenté·es requérant·e·s d’asile et/ou réfugié·e·s, des jeunes étudiant·e·s du Centre d’Enseignement Spécialisé de Formation Pratique (CESFP-ALISIERS) et des seniors qui fréquentent le Centre d’Animation pour Retraité·e·s (CAD) sur un même projet.

Anabelle Sixt, styliste professionnelle et enseignante (CESFP Alisiers) a conceptualisé les modèles réalisés cette année et accompagné les participant·e·s durant toute la durée de l’atelier. Au terme de celui-ci, un certificat de stage a été remis à chaque participant·e issu·e de la migration, une pièce importante pour l’insertion professionnelle future de ces personnes.

Ces sacs en série limitée sont vendus à un prix modéré et le produit de la vente est réinvesti dans un projet social visant à soutenir les mineurs migrants non accompagnés à Genève. Les tissus traditionnels africains ont été acheté auprès de WaxUp Africa, une entreprise qui travaille exclusivement avec du tissu fabriqué au Ghana.

NOS TALENTUEUX ET TALENTUEUSES COUTURIER·E·S

Mahnaz, 36 ans, Iran

Mahnaz est arrivée à Genève en 2017 avec sa famille et aime beaucoup vivre dans cette ville. Elle aimerait trouver un travail à 50% au parascolaire, ces horaires lui permettraient également de s’occuper de ses deux enfants. Cet atelier a été la première expérience professionnelle en couture de Mahnaz. Elle a trouvé très intéressant d’apprendre à réaliser un sac, à couper le tissu et à coudre. 

 

Marziyeh, 50 ans, Afghanistan

Marziyeh est arrivée à Genève en 2017 avec ses deux enfants déjà adultes. Etant donné que ceux-ci sont indépendants et qu’elle n’a plus besoin de s’en occuper, elle a beaucoup de temps et aimerait beaucoup trouver un travail dans le milieu de la confection. Elle a été couturière professionnelle et formatrice en Iran pendant 26 ans. Elle fait aussi du crochet et du tricot pendant son temps libre.

 

Ebrahim, 43 ans, Iran

Ebrahim est arrivé à Genève en 2017 avec sa famille, dont sa femme Mahnaz qui a également participé à l’atelier. Il a exercé durant 23 ans son métier de couturier et de tailleur en Iran. Il aimerait continuer sa profession à Genève et ainsi subvenir aux besoins de sa famille et être indépendant de l’Hospice Général. 

 

Zainab, 40 ans, Palestine

Zainab est arrivée à Genève en 2015. Elle a travaillé en Irak et en Syrie comme coiffeuse pendant 3 ans. Elle a toujours fait de la couture pour aider sa famille et ses proches. Elle a l’habitude de confectionner des habits mais aussi des rideaux, des coussins ou des nappes.

Actuellement, Zainab continue à apprendre le français pour se perfectionner et se donner toutes les chances pour pouvoir trouver un travail de garde d’enfant, de couturière ou de coiffeuse.

 

Raja’a, 36 ans, Palestine

Raja’a est arrivée à Genève en 2015. Elle prend encore des cours de français pour acquérir un niveau qui lui permettra de trouver un emploi dans la restauration. Elle aime beaucoup cuisiner et a déjà organisé des repas de fêtes de 150 personnes. Elle a toujours fait de la couture mais jamais professionnellement.

 

Salem, 47 ans, Syrie

Salem est arrivé à Genève en juin 2019. Il a été couturier en Syrie pendant 15 ans mais aussi chauffeur de bus scolaire et teinturier.

Il apprend encore le français 3 jours par semaine et après avoir progressé, il aimerait trouver un travail de chauffeur ou de couturier.

 

Mahdi, 24 ans, Afghanistan

Arrivé à Genève en 2015, Mahdi a travaillé en tant que couturier et tailleur pour femmes durant 4 ans en Iran. Il apprend maintenant le français et aimerait, à terme, faire des études universitaires pour être architecte ou styliste.

 

Nilufer, 15 ans, Turquie

Nilufer est turque et née en Suisse. Elle est étudiante en 1ère année au Centre d’Enseignement Spécialisé de Formation Pratique (CESFP - Alisiers). Elle a participé à l’atelier textile interculturel et intergénérationnel avec sa professeure dans le cadre de sa formation. Elle aime apprendre des langues et aimerait, à terme, faire un apprentissage d’assistante en pharmacie.

 

Phalone, 16 ans, Suisse-Congo

Phalone est étudiante en 1ère année au Centre d’Enseignement Spécialisé de Formation Pratique (CESFP – Alisiers) et a participé à l’atelier textile dans le cadre de sa formation. Elle aime chanter et aimerait commencer une attestation fédérale professionnelle en soins et accompagnement parce qu’elle aime le contact avec les personnes âgées. Elle est très contente d’avoir confectionné ces sacs qui seront portés par d’autres personnes à Genève.

 

Mégane, 15 ans, Suisse

Mégane est étudiante en 1ère année au Centre d’Enseignement Spécialisé de Formation Pratique (CESFP – Alisiers) et a participé à l’atelier textile dans le cadre de sa formation. Elle apprécie le skate, le break dance et la batterie. Elle souhaite commencer bientôt une attestation fédérale professionnelle de peintre en bâtiment.

 

Rose-Marie, 80 ans, Suisse

Rose-Marie participe régulièrement aux activités du Centre pour Animation pour Retraité.e.s (CAD), structure dans laquelle l’atelier textile a eu lieu. C’est la deuxième année qu’elle se joint au projet. Participer lui permet de créer un vivre un moment ensemble et échanger avec des personnes migrantes.

 

Anne-Marie, 73 ans, Franco-Suisse

Arrivée en Suisse  dans les années 60 pour travailler, Anne-Marie est maintenant à la retraite et bénévole au Centre d’Animation pour Retraité.e.s (CAD). Elle aide notamment pour la décoration, la cuisine ou la préparation de fêtes. C’est la deuxième année qu’elle participe à l’atelier textile. Elle a décidé d’y prendre part pour faire des connaissances et se familiariser avec les différents parcours des personnes migrantes.