Ces prochains jours, nous avons choisis de vous présenter de manière plus précise Antidote, le volet social d'Antigel. C'est un projet qui nous est cher et qui fait sens pour nous. Chaque jour, vous aurez donc un épisode afin de revenir sur l'expérience menée en 2018 jusqu'à vous présenter les projets qui sont et seront mis en place pour l'édition 2019 du festival.

Lors de l’édition 2018 d’Antigel, le projet Antidote s’est révélé être un succès auprès des participant·e·s et de nos partenaires qui ont toutes et tous souhaité renouveler l’expérience. Antidote redémarre donc avec toujours plus d’horizons et d’autonomie!

L’enthousiasme qu’a suscité Antidote en 2018 permet d’affirmer que nos actions répondent à une demande et même à une véritable nécessité: celle d’œuvrer pour plus de bénéfice social à tous les niveaux et dans tous les milieux. Les organisations culturelles ont un vrai rôle à y jouer.

Pour rappel, Antidote a pour objectif d’offrir des projets sociaux dans un contexte culturel qui facilitent l’insertion professionnelle et sociale, participent à la médiation culturelle et donnent des opportunités de formation.

Plus concrètement, Antidote se charge d’aller chercher de manière proactive, les personnes qui se trouvent actuellement en marge et leur propose des projets adaptés à leurs réalités et besoins spécifiques. Ce travail est réalisé en partenariat étroit avec des acteur·rice·s sociaux·ales du canton: celles et ceux qui côtoient ces personnes au quotidien.

Retrospective Antidote 2018

Un parcours particulièrement difficile. Et de grands espoirs de voir sa vie s’adoucir chez nous partis en fumée. 

Aïcha, jeune requérante d’asile de Côte d’Ivoire déboutée depuis, a été pour nous une rencontre bouleversante et nous sommes heureux d’avoir pu lui offrir des moments de répit et de partage.

Antidote 2018, un projet du festival Antigel en partenariat avec l’Hospice généralScène Attitude Académie, l’APDH, FLAG21, la Croix-Rouge genevoise et Filinea, soutenu par les fondations Gandur pour la jeunesse et Sésam.

Trois capsules vidéo réalisées par les jeunes intégrant l’atelier vidéo de Scène Active, dans le cadre du projet Antidote du Festival Antigel 2018.

Mohammed, brillant et dynamique réfugié Afghan a pu mettre en oeuvre ses compétences artistiques en appuyant l’artiste Aya Tarek dans la réalisation de sa fresque.

Sa rencontre avec l’équipe et le projet de Scène Active, qui a réalisé la capsule vidéo, lui a permis d’en faire partie cette année. Un pas de plus vers une intégration réussie chez nous.

Antidote 2018, un projet du festival Antigel en partenariat avec l’Hospice généralScène Attitude Académie, l’APDH, FLAG21, la Croix-Rouge genevoise et Filinea, soutenu par les fondations Gandur pour la jeunesse et Sésam.

Talentueux chef syrien, requérant d'asile, Talal a été le chef du Diorama, le restaurant du festival Antigel, en 2018. De la délicieuse nourriture syrienne végétarienne pour nos festivaliers. Et un grand défi, que Talal et son second Nadim ont relevé avec brio et enthousiasme. 
Une coopération réussie qui a permis de mettre en avant les compétences professionnelles de Talal et Nadim et les faire connaitre à Genève. 

Antidote 2018, un projet du festival Antigel en partenariat avec l’Hospice généralScène Attitude Académie, l’APDH, FLAG21, la Croix-Rouge genevoise et Filinea, soutenu par les fondations Gandur pour la jeunesse et Sésam.